mardi 21 août 2012

Autour de dens, -tis en langue du blason

Quel est le lien entre dance, endenté, denticulé, denté et dentelé ?
   Ces termes ont tous une étymologie commune. Ils proviennent de dens, dentis qui en latin signifiait "dent".
   Ils peuvent être divisés en deux groupes : ceux qui sont "avec des dents" : denté, denticulé, et ceux qui sont "en forme de dent" : dentelé, dance & denché, endenté.
Champ sémantique de dens, -tis "dent" en langue du blason (©AnneBhD)

[CNRTL]  dent : du lat. dens, dentis masc. (peut-être employé au fém.) "dent (de l’homme, des animaux) ; objet en forme de dent".

• denté (adjectif) "avec de [vraies] dents"
denté à partir de LBQ (1560).
   denté a actuellement le même sens qu’en français courant. Il qualifiait la hure du sanglier dans LBQ, ce que l’on blasonnerait maintenant défendu. Il permet de blasonner la couleur des dents, ce qui n’était sans doute pas mentionné anciennement.
"d’argent à trois têtes de chiens braques de gueules, dentés, lampassés et couronnés d’or",
Tuyl, BEL 49r5 (d'après Boos 535)
"une tête de dragon de gueules, crêtée de touffes de plumes, dentée et cillée d’or",
cimier  Rödelheim, GEL 45 (d'après Boos 200)
[CNRTL] denté : v. 1120 dentez "(d’un animal) pourvu de dents" ; mil. XIIIe s. bordure dentee ; 1570 denter "entailler", seulement au XVIe s. ; 1900 denter une roue. ••• Dér. de dent ; suff. .
[FRA denté ; ESP dentado ; ITA dentato]

• denticulé (adjectif) "avec des dents"
denticulé à partir de PALL (1660).
   denticulé ne qualifie que la bordure formée d’une rangée de dents rectangulaires et espacées. La bordure denticulée semble caractéristique de la région du sud-ouest de la France.
Remarque : il serait intéressant d'effectuer une comparaison entre la bordure denticulée et la bordure componée.
"d’argent au chou feuillé de cinq pièces de sinople, à la bordure denticulée de gueules",
Bernard Calvet, Capitouls 1393, 3 (d'après Boos 851)
"d’azur au lévrier d’argent, à la bordure denticulée du même",
Guillaume, baron de Canillac, Brioude 62 (d'après Boos 170)
"de gueules à deux meules de moulin d’or, percées d’argent, à la bordure denticulée d’or",
Jean Molinier, Capitouls 1392, 7 (d'après Boos 983)
"d’or à la chèvre de sable, à la bordure crénelée (ou denticulée) du même",
Bernard IV, vicomte de Cabrera, BEL 7v12 (d'après Boos 547)
[CNRTL] denticule : 1. 1545 archit. ; 2. 1611 en gén. "entaille en forme de dent". ••• Empr. au lat. impérial denticula (dimin. de dens « dent ») "petite dent" et terme d’architecture.
[FRA denticulé ; ENG denticulated ; DEU aus einzelnen voneinander getrennten Würfeln bestehend(er Schildrand) ; NED getand ; ESP componado ; ITA denticolato]

• dentelé (adjectif) "en forme de petites dents"
[dentelé] denté ~ endenté ~ indenté en AF (Brault), denté ~ endenté dans LBQ (1560), dentelé ~ endenché ~ endenté chez PALL (1660), dentelé depuis GAJE (1977).
   Seul dentelé a gardé le sens de "découpé en forme de (petites) dents".
"d’or à la bande dentelée d’azur",
Louis de Saint-Christophe, REV 284 (d'après Boos 171)
[CNRTL] denteler : 1. 1545 adj. "(d’une feuille) au bord découpé" ; 1584 denteler "découper en forme de dents" ; 2. 1554 adj. "(d’un animal) muni de dents" ; 1578 denteler "munir de dents" ; 3. 1554 denteler "déchirer à coups de dents". ••• Dér. de dentele "petite dent" ; dés. -er.
[FRA dentelé ; ENG indented ; DEU gezähnelt ; NED van tandjes voorzien ; ESP dentellado ; ITA dentato ou indentato]

• dance (nom) et denché ~ danché ~ dancié (adjectif) "en forme de grandes dents"
dance ~ dante ou fesse danciee ou baston de fuires ou sorjeté o une dance en AF (Brault), danche ou baston de fuire dans BIG (1254), dante dans CP (v. 1290), daunce dans TJ (1425-50), wuire ~ wivre ~ wyvre ou face wyvree ~ wivree ou face endentee dans LBQ (1560), vivre mise en face chez BARA (1579), fasce vivrée depuis VEYR (1951).
   En AF, la dance (danse ~ daunce ~ daunse) était une fasce vivrée ; une dance en belic était une bande vivrée (danche en beslive dans BIG en 1254).
   L’étymologie populaire aurait bien rapproché dance de “danse”, alors qu’en fait dance est dérivée de “dent”, pour une figure représentée avec de grandes dents -- sens conservé dans endenché --, ce qui les distingue tous deux de dentelé (à petites pointes).
"de gueules à la fasce vivrée (ou dance) d’argent",
Jean Van Woerdt, GEL 1111 (d'après Boos 176)
"Or, a fesse dancetté sable [d'or à la fasce vivrée (ou dance) de sable]",
Vavasour, Yorkshire (d'après Parker, sous Dancetté)
"in Silber einen dreimal gebrochenen roten Balken"
[d'argent à une fasce vivrée (ou dance) de gueules], Familie der Trapp, SCB 142 (© BSB)
CNRTL] dance : attesté en 1456 ; du lat. médiév. denticatus.
[DMF] danche [FEW III, 43b : denticatus] ; hérald. "Ornement comportant des pointes en forme de dents de scie" (1456).
[FRA dance ou fasce vivrée ; ENG dance (?ou fess dancetty)]

[denché] dancié ~ danché en AF (Brault), danché ~ denché ~ endenché de PALL (1660) à VEYR (1951), denché à partir de GAJE (1977).
   En AF, dancié était utilisé pour fascé-vivré ; dancié a dances signifiait barré-vivré.
"d'argent au chef denché de gueules de trois pièces",
Sebner zum Reiffenstein, ETO, Autriche, f°20 (©BNF)
"von Rot und Silber gezähnt geteilt (mit vier Spitzen geteilt)"
[coupé-denché de gueules et d'argent], Sebner, Tyrol, SCH 301 (©BSB)
[Remarque : deux représentations de la même famille, l'une blasonnée avec un "chef", l'autre avec l'écu "coupé"...]
"de sable à la fasce coupée-denchée d'argent et de gueules, accompagnée en chef à dextre d'une tour d'or",
Borsele de Brigdamme, ETO, Zélande, f°35 (©BNF)
[CNRTL] denché : hérald. v. 1234 (Huon de Méry, Li tornoiemenz Antecrit, éd. G. Wimmer, 667 : Armes [...] A dances d’or en vert danciées). ••• Soit dér., avec le suff. , de l’a.fr. danche hérald. "ligne en dent de scie" (v. 1234, Huon de Méry, loc. cit. ; voir aussi Brault, p. 164) issu du lat. dentex,  icis (dér. de dens) "sorte de poisson de mer, peut-être la scie" ; soit, plutôt, directement issu du lat. médiév. denticatus "aigu, strident" (VIIIe-IXe s., Gloses Ab absens ds CGL t. 4, 406, 19), danche étant en ce cas dér. régr. de danché.
[FRA denché ; ENG indented ; DEU gezähnt ; NED zaagswijze getand ; ESP dentado ; ITA dentato ou indentato ou inchiavato]

• endenté (adjectif) "en forme de grandes dents en triangles"
[endenté (à dents triangulaires)] fascé-denché chez PALL (1660), endenté à partir de MEN1 (1688), remplacé progressivement par trianglé depuis VEYR (1951).
   endenté, dans son sens moderne, semblerait qualifier une taille de dents plus importante encore que l’endenché, puisqu’il est synonyme de trianglé et, s’il qualifie l’écu, peut aussi être blasonné fascé-coupé.
   édenté serait une graphie erronnée d’endenté (d'après E. de Boos).
"endenté (ou trianglé ou fuselé-coupé) d’or et de sable »,
Rohrbach, ETO f°19, 23 (d'après Boos143)
"de sable à la bande endentée d’argent et de gueules",
armes Wichser gravées par P. Boesch n°284 (d'après Boos 173)
"parti, au 1 : de sable plain; au 2 : parti-emmanché [ou parti-endenté] d'argent et de sable,
Weisspriach, Basse-Autriche, f°20 (©BNF)
   Remarque : la taille au-dessus de l'endenté s'appelle l'émanché et est constitué de dents qui traversent toute la largeur/longueur de l'écu ou du chef. On trouve le coupé-émanché, le parti-émanché, le tranché-émanché et le chef émanché, ce qui en ferait un trait de partition s'il ne concernait pas aussi le chef...
[CNRTL]  endenté : 1. a) 1121-34 part. passé adj. "muni de dents (d’un objet)" ; v. 1330 inf. "munir de dents (un objet)" ; 1606 technol. ; b) v. 1200 part. passé adj. "pourvu de dents (d’une personne)" ; c) v. 1234 hérald. (Huon de Méry, Tournoiemenz Antecrit, éd. G. Wimmer, 702) ; d) 1273 diplom. ; 2. 1681 "assembler des pièces de bois" ; 3. 1831 mar. "disposer des navires en endentement". ••• Dér. de dent ; préf. en- ; dés. -er ou suff. -é.
[FRA endenté ; ENG barry intradenting ou barry endented point in point ; DEU gespickelt ; ESP dantelado ; ITA triangolato]

• Pour aller plus loin - autres termes apparentés ou de même sens, plus anciens ou plus rares
   Tous ces termes peuvent être aisément confondus. En ancien français, une figure était dentée (à petite dents) ou denchée (à grande dents). Depuis lors, les termes se sont multipliés pour décrire différentes tailles ou formes. On constate alors qu’un terme peut avoir un sens différent selon l'époque à laquelle il est employé.
   Peuvent avoir leur bord découpé en forme de dents : la bande, la bordure, le chef, le chevron, la croix, la fasce, le pal, le sautoir, ainsi que les traits de partition.

   Une denchure ~ endenchure ou dentelure était une bordure denchée ou dentelée. On l’appelait bordure endentee ou engreslee en AF (Brault), ce qui montre combien alors on se préoccupait peu de la taille des dents.
   Une croix endentee ou engreslee était une croix de losanges en AF.
   Toujours en AF, une fesse endentee ou engreslee était une fasce de fusées, et fessié… endenté de l’un à l’autre était un fascé-vivré (endenté l’un en l’autre dans BIG en 1254).
   Dans BIG encore, une croix, un chef ou un bâton endentés avaient leur bord engrêlé. [un bâton est une bande en AF]
"crois endentee ou crois engreslee" (en AF, d'après Brault 108, cf. plus de détails dans le billet sur La croix)
"crois endentee ou croix engreslee" (en AF, d'après Brault 105 ) ["croix de losanges" en langue actuelle du blason ou en anglais, "lozenges conjoined in cross"]
"d’argent à la fasce de fusées de gueules", Jean, dit Le Borgne, de Poquières, GEL 374 (d'après Boos 177)
[en AF, on l'aurait blasonné fesse endentee ou fesse engreslee]
"fascé-fuselé de gueules et d'argent', Guillaume Crespin, LBR 199 (©AN)
[en AF, on l'aurait blasonné fessié de … et de … endenté de l’un à l’autre]
On trouve tout spécialement en Angleterre des traits de partition découpés en forme de dents, hérités des débuts de l'héraldique.
"esquartelé de … et de … endenté" (en AF, d'après Brault 28) [= FRA "écartelé, le trait du coupé denché ; = ENG "Quartely per fess indented"]
"écartelé d'argent et de gueules, le trait du coupé vivré [ou denché]", Fitz-Warin, ETO Angleterre, f°80 (©BNF)
"parti endenté de … et de …" (en AF d'après Brault 24) [= FRA "émanché ou parti-émanché ou parti-denché
(selon la longueur des pointes)" ; = ENG "party per pale indented"]
"Barry of six, argent and gules, per pale indented counterchanged
[fascé-contre-fascé d'argent et de gueules de six pièces, le trait du parti denché]",
Petoe, Chesterton, Warwick (d'après Parker, sous Counter)
Pour rappel, la référence pour l'ancien français (AF) :
• 1972, BRAULT (Gerard J.), Early Blazon - Heraldic Terminology in the Twelfth and Thirteenth Centuries, Oxford, Oxford University Press, 299 p. [BRAU] –– édition revue en 1997.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire