Affichage des articles dont le libellé est bestiaire fantastique. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est bestiaire fantastique. Afficher tous les articles

vendredi 30 novembre 2012

La thématique du vocabulaire du blason

La langue du blason a une syntaxe figée qui permet, surtout en français, d'aboutir à une formulation très succincte. Le vocabulaire, en revanche, est un champ ouvert, permettant d'accueillir tout terme actuel ou plus ancien.
     De nombreux traités d'héraldique ont proposé leur propre classification. Je n'en ai retenu aucune, car elles rangeaient les différents éléments suivant les critères de l'époque de l'auteur. La classification choisie est celle qui me paraît la plus proche de la manière dont le monde était conçu au Moyen Âge.
"d’or au coq de sable, armé, becqué,
crêté et barbé de gueules, allumé d’argent",
Chinq de Barcoph, Cour amoureuse 625 (d'après Boos 676)

dimanche 29 juillet 2012

Attributs et Bestiaires

En héraldique, les attributs donnés à un certain nombre d’animaux aident à les identifier : l’autruche tient un fer à cheval dans son bec et la grue une pierre dans sa patte. Ces identificateurs sont issus des Bestiaires du Moyen Âge.
   Les figures héritées des Bestiaires comportent des animaux vrais et des animaux imaginaires, ainsi que certains êtres hybrides.
   Après les avoir présentés rapidement, je les reprendrai un par un pour donner plus de détails iconographiques et lexicographiques
   Certains attributs ne sont blasonnés que s’ils sont d’une couleur spécifique ou encore pour signaler qu'ils sont absents, deux indices de leur relative ancienneté.
   L'attribut peut aussi être absent dans le cas d'armes parlantes : en effet, il n'est pas nécessaire de préciser l'identité de la figure, le nom du porteur d'armes servant d'indice.
Thomas Sybel de Aynsford (1531), Coll. Arms, ms D.13, f° 2
(détail de la couverture de l'ouvrage de Rodney Dennys, The Heraldic Imagination,
New York: Clarkson N. Potter, 1975)

dimanche 17 juin 2012

Le dragon héraldique

Dans la classification héritée du Moyen Âge, le dragon est le roi des reptiles. Emblème de certaines légions romaines (ce que l'on retrouve dans le dragon du pays de Galles), il est très présent dans les Bestiaires du Moyen Âge et dans les enluminures des manuscrits : en tant qu'emblème pré-héraldique, il décore les bannières païennes (maures, sarrasines ou encore turques...).
Dragon, Très riches heures de Champagne (présentées ici),
Bibliothèque municipale de Châlons-en-Champagne, Ms 1716 f°67v (©Interbibly)
(d'autres illustrations de dragons tirées de Bestiaires peuvent être admirées sur le site The Medieval Bestiary)