dimanche 24 février 2013

Richesse de la dérivation en langue du blason

La langue du blason, a été très productive au niveau des dérivés, tout particulièrement les diminutifs, et cela très tôt, dès l'ancien français.
     Les diminutifs peuvent prendre des terminaisons en -el/elle, -et/ette, -on/ion, -eau/au/ot/iau, -ine, -ille, -ier/ière, -olle, -oir et certains suffixes s'aditionnent parfois (ban +er +et pour banneret). Les diminutifs en -el sont plus fréquents aux débuts de la langue du blason (leur finale a évolué en -eau en français actuel). La forme -et/ette prédomine assez rapidement.
     Dans la langue du blason, les diminutifs sont généralement utilisés quand les figures sont au nombre de plus de trois, semblables, tout particulièrement dans les semés.
"d'or à une croix de gueules, cantonnée de quatre croisettes du même",
Beauvais, Armorial Le Blancq, marche du Beauvaisis, f°144r (©BNF) 
Remarque : cet écu correspond aux armes du "pays" du Beauvaisis ou de l'évéché de Beauvais, mais avec les clefs remplacées par des croisettes.
     Je présenterai les étymons (en gras quand ils existent dans la langue du blason, en romain quand ils appartiennent au français moderne) suivis des dérivés dans la langue du blason. Les termes anciens seront indiqués par une abréviation (AF,...) et mis en italique. Le gras bleu permettra de repérer, comme habituellement dans ces billets plus linguistiques, les termes d'usage courant en héraldique. 
     Les étymologies sont résumées d'après ce que donne le CNRTL, complétées par les informations du DMF. La mention AF renvoie à l'ouvrage de G. J. Brault, Early Blazon (1997, 2e éd.). Les termes dans les autres langues européennes proviennent de G. Stalins (1952), en tenant compte des corrections apportées par E. de Boos (2001).
     Les illustrations qui pourraient être superflues pour ce billet ont été réservées aux figures les plus rares.

     Je ne me suis pas attardée sur des paires moins intéressantes et d'usage courant en français comme : ange/angelot (AF), cane/canette (variantes graphiques plutôt rares de la merlette), carré/carreau (pour décrire des écus divisés en carrés, on utilisera échiqueté et équipolé ; pour des carrés alignés, l'usage a consacré le terme losange), cloche/clochette (on trouve les adjectifs campané pour les édifices et clariné pour les animaux),...

aigle > aiglette, aiglon, egleaus (AF), eglel (AF), eglier (AF) ≠ alérion (de sens proche, mais avec une une tout autre étymologie)
aigle : 1165 ; du lat. aquila.
alérion : 1131 ; de l’a.b.frq. *adalaro "aigle".
[FRA aigle ; ENG eagle ; DEU Adler ; NED adelaar ; ESP águila ; ITA aquila]
[FRA aiglette ; ENG eaglet ; DEU Adlerjunges ou kleiner Adler ; NED adelaartje ; ESP águileta ; ITA aquilotto]
[FRA alérion ; ENG alerion ou eaglet without beak and legs ; DEU gestümmelter Adler, kleiner Adler ; NED geknotte adelaar ; ESP aguilón, alerión ; ITA alerione]

• aile (et ailé)  > ailette (PARK ; c'était autrefois, dans le harnachement d’un soldat, le bouclier miniature, porté sur chacune des épaules en vue de les protéger ; Parker leur donne aussi le nom d'alette ou d'aleron). 
     La langue du blason utilise les termes vol et demi-vol pour décrire les ailes des oiseaux "seules", réservant le terme ailé à ce qui n'a pas d'aile normalement.
     aile : 1121-1135 ; du lat. ala.
[FRA ailé ; ENG winged ; DEU geflügelt, mit Flügeln ; ESP alado; ITA alato]

anneau ou anel (AF) > annelet, anille (LBQ ; à ne pas confondre avec anille "fer de muraille")
     anneau : v. 1050 ; du lat. anellus.
[FRA anneau ; ENG annulet ; DEU Ring ; ESP anillo ; ITA anello]
[FRA annelet ; ENG annulet ; DEU Ring ; ESP anillete ; ITA anelletto]

aronde (AF) / hirondelle
     Le terme aronde a été supplanté, en français courant comme en langue du blason, par l’a.prov. hirondelle.
     aronde : v. 1100 ; du lat. hirundo "hirondelle".

• ban > bannière, [chevalier] banneret, bannerette (bannière portée par l'agneau pascal)
     ban : v. 1130 ; de l'a. b. frq. *ban "loi dont la non-observance entraîne une peine".
     bannière : fin XIIe s. dr. féod. "enseigne sous laquelle le seigneur faisait marcher ceux qui lui devaient le service militaire" ; prob. dér. de ban*.
[FRA bannière ; ENG banner ; DEU Banner ou Standarte ; NED banier ; ESP bandera ou balza ; ITA bandiera ou insigna ou stendardo]

bande > bandelette (signalé par E. de Boos comme synonyme de baston ou de cotice)
     bande : 1100-50 bende ; du germ. *bindo- "bande ruban".
[FRA bande ; ENG bend ; DEU Schrägbalken ; NED rechter schuinbalk ; ESP banda ; ITA banda]

barre > barreau (cité par E. de Boos pour une cotice en barre), barrette (E. de Boos, pour une billette couchée)
     barre : v. 1100 s. ; du lat. vulg. *barra, proche du lat. médiév. barra "barrière".
[FRA barre ; ENG bend sinister ; DEU Schräglinksbalken ; NED linker schuinbalk ou baar ; ESP barra ; ITA sbarra]

besant > besantel (AF)
besant : 1100 ; du b.lat. byzantius.
[FRA besant ; ENG bezant ; DEU Metallscheibe (ou goldene Scheibe, silberne Scheibe) ; NED besant ; ESP bezante; ITA bisante]

• bille > billette, billot (selon E. de Boos : appellation ancienne d’un écot ou d’un chicot)
bille : v. 1198 ; de lat. médiév. billia "tronc d’arbre" ; peut-être du gaul. *bilia.
[FRA billette ; ENG billet ; DEU Schindel ; NED blokje ; ESP billete ou cartela ; ITA plinto ou biglietto]

• bord > bordure, enbordure (AF)
     bord : v. 1121 ; de l’a.b.frq. *bord "bord d’un vaisseau".
[FRA bordure ; ENG bordure ; DEU Schildrand ; NED zoom ou boordsel ; ESP bordura ; ITA bordura]

bouge ~ bouse (récipient en cuir) > bougette, boucel ~ bussel (AF)
"d’argent à la croix engrêlée de gueules, cantonnée de quatre bouges de sable",
Bourchier, ETO Angleterre f°79v (©BNF)
     bouge : v. 1190 ; du lat. bulga "bourse de cuir".
[FRA bouge ou chantepleure ; ENG water-bouget ; DEU Wasserschläuche]

• bouter > bouterolle (protection métallique de la pointe du fourreau d'une arme blanche), boutoir (extrémité de la hure du sanglier)
     bouter "pousser" : av. 1100 ; de l’a.b.frq. *bōtan "pousser, frapper".
[FRA bouterolle ; ENG chape ou crampet ou boteroll ; DEU Ortband ou Schröterhörner ; NED beslag aan de punt eener degenscheede ; ESP contera ; ITA puntale ou bottoniera]
[FRA boutoir ; ENG snout ; DEU Rüsselspitze des Ebers ; NED snuit van everzwijn ; ESP hocico ; ITA grugno]

• briser > brisure, bris d'huis
     Le bris d'huis, aussi nommé vertenelle ou vertesselle, correspond à la barre de métal qui maintient ensemble les éléments en bois d'une porte.
"d’argent au bris d’huis de gueules en bande",
Langeln, Miltenberg 1520 (d'après Boos 1055)
     briser : v. 1100 ; de l’a.fr. *brisiare ; prob. du b.lat. brisare "fouler le raisin".
[FRA brisure ; ENG cadency, mark of cadency ou brisure ; DEU Beizeichen ou Brisure ; ESP brisura ; ITA spezzatura]
[FRA bris d’huis ; ENG hinge-pin ; DEU Türhaspe ; NED deurhengsel ; ESP pernio ; ITA spranga d’uscio]

• bure “étoffe” > bureau ~ burel, burelle, burelure (AF)
     bureau : v. 1150 burel ; soit de bure, soit directement du lat. *bura. [l'étymologie de bureau est complexe, son sens ayant évolué de "étoffe grossière (rayée ?)" en "tapis sur lequel on fait des comptes" puis en "table où l'on fait les comptes" pour finalement signifier le "lieu où l'on fait les comptes"]
[FRA burelle ; ENG bar ou barrulet ; DEU Leist ; NED versmalde dwarsbalk ; ESP burel ou burela ; ITA burella]

chape > chapeau, chaperon > chaperonné
     La chape est la pièce qui recouvre le haut de l’écu, laissant la place à une pointe qui monte de la pointe vers le milieu du haut de l’écu. Le chaperon est une sorte de capuchon et chaperonné qualifie la tête de l'oiseau de proie couverte d'un chaperon.
"d’or au faucon de sable, chaperonné de gueules",
Nobelaer, Hollande (d'après Boos 670)
     chape : v. 1050, du b.lat. cappa "capuchon" ; p. ext. "manteau à capuchon".
[FRA chapé ~ chape ; ENG chapé ou pile throughout issuant in base ; DEU Spitze ou Mantelzug ; NED gekapt ; ESP cortinado ou capa ; ITA cappato ou cappeggiato]

chèvre > chevron > chevroncel (DMF)
chèvre : 1119 ; du lat. class. capra, fém. de caper "bouc".
[FRA chèvre ; ENG goat ; DEU Ziege ; ESP cabra ; ITA capra]
[FRA chevron ; ENG chevron ; DEU Sparren ; NED keper ; ESP cabrio ; ITA scaglione ou capriolo]
[FRA étai (chevron étroit) ; ENG chevronel ; DEU Sparrenleiste ; NED versmalde keper ; ESP tenaza ; ITA scaglionetto]

chien > chienet (AF)
     chienet (AF) d'où provient le terme actuel chenet, support métallique des buches d'un feu dans une cheminée.
     chien : v. 1100 ; du lat. class. canis.
[FRA chien ; ENG dog ; DEU Hund ; ESP perro ; ITA cane]

• clair (adj.) > clarine > clariné (avec une cloche, pour un animal), clarion (instrument de musique non identifié), claires-voies (interstices d'un fretté)
"de gueules au chevron d’argent accompagné de trois clarions (ou claricordes) d’or",
Thomas Arthur, Rôle du Siège de Rouen en 1418 (d'après Boos 1080)
     clair : du lat. class. clarus "clair, brillant ; sonore".
     clarion : absent du TLFi ; dans le DMF, il est indiqué comme une variante (et donc une métathèse) de clairon. Par ailleurs, il semble être un synonyme de clavicorde en langue du blason, alors que leur étymologie est nettement différente.
     claire-voie : 1344 ; composé de clair(e) et de voie.
[FRA clariné ; ENG belled ou with bell ; DEU mit Glocke ; NED met een belletje ; ESP clarinado ; ITA clarinato ou accampanato]
[FRA clarion ou claricorde ; ENG clarion ou claricord ; DEU Maultrommel ; NED claricordium ; ESP claricord]

col > collet > colleté (pour qualifier un animal pourvu d'un collier)
     col est surtout utilisé dans l'expression tête et col (colz et teste dans LBQ), pour un animal dont on représente la tête avec le cou généralement un plus long que nature (surtout dans les cimiers).
     col : v. 1100 ; du lat. collum.
[FRA colleté ou accolé ; ENG collared ; DEU behalsbandet ; NED gehalsband ; ESP acollarado ; ITA collarinato]

cor > corne, accorné (pour un animal, avec des cornes d'une couleur particulière), cornet (sorte de cor de chasse), cornette (variété d'étendard), cornière (AF pour quartier)
"de gueules à trois cornets (ou huchets) d’argent, virolés d’or",
Guillaume d’Oudshorn, BEL 43r4 (d'après Boos 1075) (AP)
     cor : v. 1100 ; lat. cornu.
     cornière : v. 1190 ; dér. de corne dans son sens spécifique d’"angle", suff. ier.
[FRA cor (de chasse) ; ENG hunting horn ; DEU Hiefhorn ; ESP cuerno de caza ; ITA corno da caccia]
[FRA corne ; ENG horn ; DEU Horn ; ESP cuerno ; ITA corno]
[FRA accorné ; ENG horned ou attired ; DEU gehörnt ; NED gehoornd ; ESP acornado ; ITA cornato]
[FRA cornet ou huchet ; ENG hunting horn ou bugle horn ; DEU Jagdhorn ; NED jachthoren ; ESP trompeta ; ITA corno di caccia]
[FRA cornette ; ENG cornet ; DEU Standarte ; NED ruitersvaantje ; ESP corneta]

• côte > cotice, accosté (accompagné sur les côtés)
     côte : 1160-85 coste ; du lat. class. costa au sens anat., p. ext. "flanc, côté", avec sens spécifique de "rivage de la mer ; coteau".
[FRA cotice ; ENG bendlet, cotise ; DEU Schrägleiste ; NED smalle schuinbalk ; ESP cotiza ; ITA cotissa]
[FRA accosté ; ENG between, accosted ; DEU geseitet ; NED begeleid ou geevend ; ESP acostado ; ITA accostato]

croix > croisette, croisele ~ croisille (AF), croyselet (Thomas Jenyn’s Book) [cf. billet sur "La croix"]
     croix : v. 975 ; du lat. class. crux, -ucis "croix, gibet".
[FRA croix ; ENG cross ; DEU Kreuz ; NED kruis ; ESP cruz ; ITA croce]
[FRA croisette ; ENG cross couped, crosslet couped ; DEU Kreuzchen ; NED kruisje ; ESP cruz ou cruz recortada ; ITA crocetta]

crosse > crosseron (ou crosse de Bâle : partie haute et recourbée de la crosse)
"d’argent à la crosse de Bâle (ou crosseron) de gueules »,
armes du Doyenné de Bâle, gravées par P. Boesch n° 41 (d'arpès Boos 424)
     crosse : v. 1160 ; du germ. *krukja "bâton à extrémité recourbée".
     crosseron : n'est pas mentionné par le TLFi ; DMF : "Partie recourbée en volute de la crosse" ; de krukja.
[FRA crosse ; ENG crosier ou crook ; DEU Bischofsstab ou Krummstab ; ESP báculo ; ITA pastorale]

• dent > dance (AF pour fasce vivrée) > denchure ~ endenchure (AF pour bordure denchée ou engrêlée) [cf. billet "Autour de dens, -tis"]
     dent : v. 1100 ; du lat. dens "dent ; objet en forme de dent".
     dance : attesté en 1456 ; du lat. médiév. denticatus "aigu, strident".
[FRA dance ou fasce vivrée ; ENG dance]

écu > écuyer, écussonescucel (AF)
     écu : v. 1100 ; du lat. class. scutum "bouclier".
[FRA écu ; ENG shield ; DEU Schild ; NED schild ; ESP escudo ; ITA scudo]
[FRA écusson / écusson (sur le tout) ; ENG escucheon / inescucheon ; DEU Schildchen / Mittelschild ; ESP escusón ; ITA scudetto]

étoile > estoillette (LBQ, synonyme d'estincelle) // estencele ~ tencele (AF, de sens proche mais d'étymologie différente)
estencele 1 [small mullets] (d'après BRAU 240)
estencele 2 [cluster of three or four small dots] (d'après BRAU 48)
     En AF, l’estencele était perçue comme étant le diminutif d’estoile, bien que leurs étymologies fussent fort éloignées (< stella et < scintilla). L’estencele pouvait aussi être représentée par un semé de trois ou quatre points regroupés.
     étoile : v. 1100 ; du lat. pop. *stēla, du lat. class. stella "étoile".
     étincelle : v. 1090 ; du lat. vulg. *stincilla, issu par métathèse du lat. class. scintilla "étincelle".
[FRA étoile ; ENG mullet ou estoile (rais ondulés) ; DEU Stern ou Seestern (rais ondulés) ; NED ster ; ESP estrella ; ITA stella]

fasce > fessiel (AF avec le sens de divise ou fasce réduite en hauteur)
     fasce : v. 1125 ; du lat. class. fascia "bande".
[FRA fasce ; ENG fess (=1), bars (≥ 2) ; DEU Balken ; NED dwarsbalk ; ESP faja ; ITA fascia]

• fil > filet (pièce longue très rétrécie), filière (bordure étroite)
"de gueules au léopard lionné d’or, à la filière du même",
Arnaud de Gaineville, Capitouls 1409, 9 (d'après Boos 150)
     fil : v. 1160 ; du lat. class. filum "fil, filament".
[FRA filet ; ENG riband ; DEU Schrägfaden ; NED zeer smalle schuinstreep ; ESP filete ; ITA filetto]
[FRA filière ; ENG bordure ; DEU Saum ; NED smalle zoom ; ESP filiera ; ITA filiera]

flanc > flanquis ~ flanchis (sautoir diminué), flanqué ou à deux flanques (Bara)
     Le flanquis ~ flanchis est d'introduction assez récente (fin XVIIe s.). Auparavant, on parlait de sautoir, quelle que soit sa taille.
     flanc : v. 1100 ; de l’a.b frq. *hlanka "partie latérale du corps".
     flanquis ~ flanchis : inconnus dans le TLFi. Le DMF donne flanchir "se détourner" et flanche "flanc"
[FRA flanquis ~ flanchis ; ENG saltire couped ; DEU Schrägkreuzchen ; NED schuinkruisje ; ESP aspa ou sotuer ; ITA crocetta in decusse ou croce di Sant’Andrea (diminuata e scorciata)]
[FRA flanqué ou à deux flanques ; ENG flanches ou flasques ou voiders ; DEU bogenflanken ; NED gebogen flank ; ESP flanquisado ; ITA fiancheggiato]

fleur > fleuron > fleuronné
Le mot fleur est surtout employé dans la locution "fleur de lis" qu'on trouvait en ancien français sous la forme "fleur de glaieul". G. Brault rappelle que le nom latin gladiolus "glaieul" était le terme générique pour toute plante à feuilles pointues (plantes à bulbe), rôle que le terme “lis” a rempli depuis.
     fleur : v. 1100 ; du lat. flos, floris "fleur ; partie la plus fine de quelque chose" au fig. "élite".
[FRA fleuronné ; ENG flory ; DEU Lilien~ ; NED gebloemd ; ESP florado ; ITA fiorente]

• lambeau ~ lambel > lambrequin, lampassé
Un lambrequin est un ornement extérieur. D’un usage pratique (couvre-nuque), il est devenu élément décoratif, sous la forme de rubans stylisés qui reprennent les couleurs principales de l’écu. Lampassé signifie, pour un animal, avoir la langue d’une couleur particulière.
     lambeau : v. 1165 ; dér. de l’a.b.frq. *labba "morceau d’une étoffe déchirée" [DMF, lambel, hérald., variante de lambeau, cité v. 1341].
     lambrequin : 1451-52 ; issu de lambeau, par substitution du suff. -quin, d’orig. néerl.
     lampassé : 1457 ; de lampas, suff. -é. -- lampas : v. 1225 ; dér. de lampe, suff. -as, var. de lape ; de l’a.b.frq. *labba "bout d’étoffe, lambeau".
[FRA lambel ; ENG label ; DEU Turnierkragen ; NED barensteel ; ESP lambel ; ITA lambello]
[FRA lambrequins ; ENG mantling ou lambrequins ; DEU Helmdecken ; NED helmkleed (bladvormig) ; ESP lambrequines; ITA lambrechini]
[FRA lampassé ; ENG langued ou with tongue ; DEU gezungt ; NED getongd ; ESP lampasado ou linguado ; ITA lampassato ou linguato]

léopard > liépardel (AF)
     léopard : v. 1100 ; du b.lat. leopardus.
[FRA léopard ; ENG leopard ou lion passant guardant ; DEU Leopard ou hersehender schreitender Löwe ; NED luipaard ; ESP leopardo ; ITA leopardo]

lièvre > lévrier, levron (VEYR pour un lévrier sans collier), levrette (PALL)
Le lévrier se reconnaît surtout au fait qu'il porte un collier (ce qui le différencie des loups et des autres races de chiens, présentes surtout dans les armes parlantes).
     lièvre : v. 1100 ; du lat. lepus, leporis.
     levron : 1585 ; probablement issu par haplologie [omission d'une syllabe] de *levreron, dimin. de lévrier, suff. -on.
     levrette : v. 1390 ; issu par haplologie de levrerette, dimin. de lévrier, suff. -ette.
[FRA lévrier ; ENG levrier ; DEU Windhund ; ESP lebrel ; ITA levriero]

lion > lionceau, lionel (LBQ)
     lion : v. 1100 ; du lat. leo.
[FRA lion ; ENG lion ; DEU Löwe ; NED leeuw ; ESP león ; ITA leone]

lune > lunete (AF pour croissant), lunel
"de gueules au lunel d’argent",
Sousa, maison éteinte au XIVe s. dans deux branches naturelles
de la famille royale du Portugal (d'après Boos 355)
     Le lunel qualifie une figure spécifique au domaine ibérique constituée de quatre croissants, le creux vers l'intérieur et les pointes se touchant.
     lune : du lat. luna "lune" et "mois lunaire"
[FRA lune ; ENG full moon ; DEU Vollmond NED maan ; ESP luna ; ITA luna]
[FRA lunel ; ENG four crescents joined millsailwise ; DEU vier zugewendete Monde ; ESP lunel ; ITA lunello]

• merle > merlette, merlot ~ merloz (AF)
     merle : v. 1165 ; du lat. merŭla "merle noir".
[FRA merlette ; ENG martlet ou merlette ; DEU Gestümmelte Amsel ; NED merlet ; ESP merleta ou mirleta ; ITA merlotto ou merla ou ucello]

• meule > molette (d'éperon, figure très proche de l'étoile en héraldique, les deux souvent interchangeables)
     meule et meulete en AF avaient aussi le sens de tourteau ; une meule perciee était un annelet.
     meule : du lat. mola "meule de moulin"
[FRA molette ; ENG mullet pierced ; DEU Sporenrad ; NED spoorrad ; ESP roseta ; ITA spronelle ou rotella di sperone]

orle > ourlet (LBQ ; en AF, on disait faus escucel, faus ayant le sens d'évidé)
     orle vient de ourler : v. 1160 ; du lat. pop. *orulare "border", dér. du lat. class. ora "bord".
[FRA orle ; ENG orle ou escutcheon voided ; DEU Innenbord ; NED binnezoom ; ESP orla ; ITA orlo ou cinta]

pal > pelet (AF)
     pal : v. 1080 ; du lat. palus "poteau, pieu".
[FRA pal ; ENG pale ; DEU Pfahl ; NED paal ; ESP palo ; ITA palo]

tour > torele (AF), torete (AF), tournelle
     En moyen français, on trouve les variantes tourel, tourelle, tourelette, tourette, tournelle, tournelette. Dans LBQ, on ne trouve plus que deux variantes tourelle et tournelle. Plus tard, un seul terme, tournelle, continue à être utilisé. Il semblerait que cette graphie ait été préférée en relation avec le patronyme La Tournelle (armes parlantes), avec un effet de stylisation au niveau graphique, fréquent dans les armes anciennes.
"d’or à cinq tournelles de sable",
Raoul de La Tournelle, Vienne, cod. 3297, f°9v, 2 (d'après Boos 900)
     tour : du lat. turris "tour".
     tournelle : inconnu du TLFi ; le DMF donne : "petite tour" ; du latin turris "tour".
[FRA tour ; ENG tower ; DEU Turm ; NED toren ; ESP torre ; ITA torre]
[FRA tournelle ; aucune forme spécifique dans les autres langues]

     En conclusion, les termes dérivés utilisés en langue du blason se répartissent en trois catégories : ceux qui existaient en ancien français et qui ont disparu à l'heure actuelle, ceux qui se sont fondus dans l'évolution du français et ceux qui se sont maintenus, avec un usage uniquement en héraldique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire